Survivre au foie gras et aux bûches : Comment faire la fête sans (trop) culpabiliser pendant les fêtes

Survivre au foie gras et aux bûches : Comment faire la fête sans (trop) culpabiliser pendant les fêtes
© Plasma-mag

Cet article s’adresse à ceux qui jonglent entre un boulot à plein temps, une vie sociale hyperactive et une tentative désespérée de maintenir un semblant de régime alimentaire équilibré.

Oui, je vous parle, vous qui êtes tiraillés entre l’envie de dévorer cette bûche de Noël et cette petite voix intérieure qui vous rappelle que votre pantalon préféré est déjà un peu trop serré.

Alors, comment faire pour ne pas sacrifier sur l’autel de la gourmandise votre bien-être et votre silhouette durant les fêtes ? Ne vous en faites pas, j’ai quelques astuces à partager !

La modération a bien meilleur goût

Le mot clé ici, c’est : modération. Non, vous n’avez pas besoin de manger la totalité de la dinde pour prouver votre amour à Mamie.

Vous pouvez tout à fait vous régaler sans finir le repas à rouler sous la table.

Un petit conseil : commencez par une portion raisonnable et attendez un moment avant de vous resservir. Votre estomac vous en remerciera.

Quand l’alcool rend flou

Parlons peu, parlons bien, parlons alcool. Je sais, c’est la fête, on trinque, on rit, on oublie que chaque verre de vin contient environ 120 calories. Alors, comment faire ?

Alternez chaque verre d’alcool avec un verre d’eau. Vous resterez hydraté, éviterez la gueule de bois du lendemain, et limiterez l’apport calorique.

En plus, ça vous évitera de chanter All by myself à tue-tête à 2h du matin. Ou pas.

Le sport, ce grand incompris

Je sais, je sais, la simple mention du mot sport pendant les fêtes vous donne des sueurs froides. Mais promis, personne ne vous demande de courir un marathon après le repas du Réveillon.

LIRE  Adieu sapin, bonjour spleen : survivre au blues post-Noël avec panache ! A lire sans modération

Juste une petite promenade digestive, un peu de yoga ou quelques squats devant votre série préférée. De quoi éliminer le foie gras sans trop d’effort.

Le self-care, ce n’est pas que pour les insta-girls

Enfin, n’oubliez pas de prendre soin de vous. Les fêtes, c’est aussi l’occasion de se chouchouter. Une bonne nuit de sommeil, un masque hydratant, un bon livre…

Le self-care n’est pas une mode éphémère, mais une nécessité pour votre corps et votre esprit. Et non, ça ne fait pas de vous une insta-girl à plein temps.

Alors, chers fêtards, prêts à affronter les fêtes sans culpabilité ? N’hésitez pas à partager vos propres astuces en commentaire et, si cet article vous a aidé, à le partager sur vos réseaux sociaux. Joyeuses fêtes et bonne dégustation !

Vous pouvez également être intéressé par

Partagez ceci :
  • Accueil
  • Lifestyle
  • Survivre au foie gras et aux bûches : Comment faire la fête sans (trop) culpabiliser pendant les fêtes