Justine Triet et son film « Anatomie d’une chute » triomphent aux Golden Globes

Justine Triet et son film « Anatomie d’une chute » triomphent aux Golden Globes
© Golden Globes Awards

Une prouesse qui n’avait pas été observée depuis l’éclatante réussite de The Artist outre-Atlantique, le cinéma français s’est de nouveau distingué.

Lors de la récente cérémonie des Golden Globes, le film « Anatomie d’une chute » de Justine Triet, couronné par une Palme d’or en 2023, a capté l’attention internationale en s’adjugeant deux prestigieux prix.

Tandis que le long métrage Barbie a été écarté des projecteurs, Oppenheimer a raflé de multiples distinctions, soulignant ainsi l’excellence de son réalisateur, Christopher Nolan.

Une soirée glorieuse pour Nolan, moins pour Barbie

Christopher Nolan et son film Oppenheimer, narratif sur l’un des pères de l’arme nucléaire, ont fait une moisson éclatante de récompenses, incluant les catégories les plus convoitées telles que meilleur film dramatique et meilleur réalisateur.

Cillian Murphy, interprétant le rôle titulaire, et Robert Downey Jr., dans le rôle d’un homme politique, ont tous deux été honorés pour leurs prestations.

Face à cette compétition, le film Barbie, bien que parmi les favoris, n’est pas parvenu à convaincre le jury, qui a préféré récompenser Pauvres créatures pour la meilleure comédie et Emma Stone pour sa performance.

Le film de Justine Triet s’impose avec brio

La dernière œuvre récompensée à Cannes, « Anatomie d’une chute », s’est octroyée non seulement le prix du meilleur scénario mais aussi celui du meilleur film en langue étrangère.

Justine Triet, bouleversée par l’accueil de son film, a partagé son étonnement vu le caractère particulier de l’histoire, qui se penche sur un procès dramatique tout en explorant les complexités de la quête de vérité.

LIRE  Des héros aquatiques aux chocoholics, il y en a pour tous les goûts cette semaine au cinéma !

Cette consécration a pu générer des sentiments mitigés en France, le film ne pouvant pas concourir pour l’Oscar du meilleur film international, étant devancé par « La Passion de Dodin Bouffant ».

Triomphe au féminin et séries plébiscitées

Lily Gladstone a été mise à l’honneur pour son interprétation marquante dans un film dramatique de Scorsese, affirmant l’importance historique de cette victoire.

Dans le domaine télévisuel, « Succession » a émergé comme leader, outrepassant « The Bear », dominateur dans les catégories comédie, tandis que « Acharnés » s’est emparé du titre de la meilleure mini-série.

  • Meilleur film dramatique : Oppenheimer
  • Meilleur réalisateur : Christopher Nolan pour Oppenheimer
  • Meilleure comédie : Pauvres créatures
  • Meilleur scénario : Anatomie d’une chute
  • Meilleure série dramatique : Succession
  • Meilleure mini-série : Acharnés

La cérémonie des Golden Globes de cette année a une nouvelle fois mis en lumière la richesse et la diversité de la production cinématographique et télévisuelle mondiale.

Vous pouvez également être intéressé par

Partagez ceci :