CONTACT:
bonjour@plasma-mag.fr

The Litter – Distortions

Formé en 1966 à Minneapolis, The Litter rejoint ma longue liste de braves rock’n’rollers aussi éphémères que performants durant leur courte période d’existence musicale. Groupe à la réputation sauvage sur scène, ils sortiront leur premier LP “Distortions” en 1967, qui sera par la suite considéré comme un des plus grands albums garage rock d’outsiders.

Comme une très grande majorité de groupe dans leur genre, ils se réorienteront fin des années 60 dans le mouvement psychédélique, et finiront dans l’oubli, comme un numéro de téléphone un lendemain de cuite. Parce que crier dans un micro devant des hippies quand on est pas si connu que ça, et sans le marketing et la presse qui suivent derrière, et ben ça paie pas les factures.