CONTACT:
bonjour@plasma-mag.fr

Le butin de son #1

Chaque semaine, la rédaction de Plasma va s’aventurer sur cette belle plateforme qu’est Soundcloud pour vous concocter une playlist aux petits oignons. “Des playlist, il y en a partout !” me direz vous…

Et bien le petit plus de la nôtre, c’est que tous les morceaux proposés à l’écoute sont gratuits. On est gentil chez Plasma, on pense à vous, pas la peine de dépenser un centime pour enrichir votre bibliothèque musicale !

Avec cette première occurrence du Butin de son on vous livre 10 morceaux gratuits, on va essayer de tenir ce rythme tous les dimanches, mais il se peut que parfois vous deviez vous contenter de moins… Bonne écoute !
Pour télécharger, cliquez sur les petits caddies intégrés au lecteur Soundcloud (ne pas chercher à comprendre).

Steezy Prime ouvre le bal tout en douceur. On parlait du hip-hop lo-fi en début de semaine sur Plasma, en voici un nouveau représentant !

On enchaîne avec le beatmaker polonais Tuelv qui signe une track avec le californien Louis King aux vocals. On sent l’ambiance vintage.

Lé Real nous invite à prendre le petit dej’ avec lui. Vous prendrez bien un peu de vapeurvague sur votre tartine ?

Ce titre de 92elm ne date pas d’hier, mais il met en valeur le talent du monsieur. Piano, nappes de synthés & samples vocaux harmonieusement réunis.

Mir passe par là avec un petit beat tropical comme on aime. Un morceau riche en détails.

Spüke essaye de rendre votre trajet en métro moins morose. Vous allez vous tortiller sur votre siège.

Mark Redito vous offre ce morceau inspiré par tous les moments les plus formateurs de sa vie. Dit comme ça, ça laisse pantois…

Chez Plasma on aime beaucoup Miami Horror, faut le savoir. Ce remix de La Felix ralentit un peu le rythme de l’original tout en gardant un groove indéniable !

À l’époque nous avions déjà collaboré avec Plage84 pour une mixtape. Il est bon de prendre de ses nouvelles avec Piki Piki (allez écouter son album !!).

On termine avec un classique, certains d’entre vous connaissent peut-être déjà ce titre de Todd Terje sous acide. Pas grave, ça fait toujours plaisir.