CONTACT:
bonjour@plasma-mag.fr

13th Floor Elevators – Easter Everywhere (1967)

D’après la légende, certains hôtels américains ne possèdent pas de bouton pour le treizième étage dans leur ascenseur, par pure superstition. C’est ce qui a conduit ces texans en 1966 à choisir ce nom improbable qui, grâce à leur musique arriveraient à nous y faire accéder. Premiers à définir leur style de musique comme “Rock Psychédélique”, l’originalité de leur sonorité provient de l’utilisation d’une cruche à whisky “électrique” dont les réverbérations sont amplifiées par micro.

Psychédélique dans leur musique comme dans la vie, le groupe ne tiendra pas longtemps à cause des excès de drogues hallucinogènes qui pourtant étaient censées les faire accéder à l’élévation ultime de l’esprit. Le chanteur et fondateur Roky Erickson oubliant lui même, à force d’acide, qu’il faisait partie du groupe. Ces pauvres diables finiront Rock’n’Rollement tantôt en prison tantôt en asile psychiatrique. Réels rebelles et moutons noirs d’une Amérique puritaine, 13th Floor Elevators et leurs albums n’en resteront pas moins des références majeures pour tous les amateurs du genre.