CONTACT:
bonjour@plasma-mag.fr

La Consultation #2 –
GRISFX

Deuxième rencontre avec un artiste musical sur Plasma. Pour le mois de décembre nous avons le plaisir d’accueillir l’artiste belge GRISFX. Nous vous présentions son album « Witch Stories » il y a une semaine, vous avez maintenant l’occasion de découvrir plus en détails son univers atypique.

J’en profite pour vous rappeler que l’album est disponible à l’écoute sur Soundcloud, Bandcamp et Spotify ! Vous n’avez plus d’excuses.

On vous laisse écouter la mixtape concoctée par l’artiste pour accompagner son interview et n’hésitez pas à faire un tour sur notre Soundcloud pour écouter nos autres mixtapes.

For international readers, there is an english version of the interview, just after the french one !

Plasma: Bonjour GRISFX ! Pour commencer, je te laisse te présenter à nos lecteurs.

GRISFX: *allume une bougie, réajuste son masque, fait le signe de la victoire devant son visage* hum. Euh. Bonjour.

Plasma: D’où te vient l’idée de ce nom de scène ?

GRISFX: *prend son téléphone et recherche sur Wikipedia le sens de gris* Ah, « Ni blanc, ni noir, ni coloré, le gris se perçoit surtout comme un manque. Dans le symbolisme occidental, le gris est associé à l’ennui, à la dépression, à la tristesse, caractères mélancoliques associés au Moyen Âge à la sagesse et la connaissance. Dans l’hindouisme, le gris est est considéré comme un équivalent de la couleur argentée et correspond à la couleur de la fumée de l’encens, qui s’élève vers le ciel transportant avec elle les prières des humains. C’est aussi la couleur symbolique associée au cinquième chakra, Vishudda.»

Plasma: En-dehors de la musique, tu as des hobbies particuliers ?

GRISFX: Plus qu’un hobbie j’essaye actuellement d’en faire mon métier, je suis auteur de bandes dessinées et illustrateur. J’ai commencé sérieusement le dessin vers mes quinze ans, pour ne pas mentir c’était suite à la découverte des premiers tomes de Naruto (Masashi Kishimoto) parus en France, ça m’a happé et c’est là que j’ai voulu créer des histoires. Bien sûr par la suite j’ai eu beaucoup d’autres inspirations (Naoki Urasawa, Taiyo Matsymoto, Gipi, Ruppert et Mulo, Dash Shaw…)

Plasma: Tu as une double casquette, musicien et graphiste ! Tu fais même des visuels pour d’autres artistes, tu arrives à trouver le temps pour tout ?

GRISFX: Ça charbonne dur si vous voulez savoir. Depuis quelques années j’avais mis de côté la bande dessinée pour me concentrer sur l’apprentissage de la musique, j’arrive enfin à une étape où je suis convaincu de mon travail musical, depuis peu je reprends sérieusement la BD. Affaire à suivre avec un récit d’aventure/fantastique, dont je suis en train de composer la Bande Originale.

Plasma: Comment nous décrirais-tu ta musique ?

GRISFX: La question tant redoutée… Je compose suivant mes émotions et inspirations du moment. Quand on me pose la question je ne sais quoi répondre, je parle de trap, de future bass, de witch house, j’essaie de décrire ces styles à ma manière. Je parle de sonorités oniriques, épiques, sombres, et joyeuses à la fois. De grosses drums bien sèches et de basses bien grasses, là les gens commencent à décrocher, me demandent un extrait, et même avec une seule de mes chansons je n’arrive pas à leur expliquer la « complexité » de ma façon de mélanger ces styles musicaux.

Plasma: Quelles ont été tes inspirations, pour produire ce type de son ?

GRISFX: Je vais commencer par les premiers qui m’ont inspiré et donné envie de faire de la musique : Flying Lotus, Boards of Canada, Clams Casino et Sun Glitters. J’écoutais ces artistes en boucle l’année où j’ai commencé à composer (2011).
Maintenant c’est au tour des « homies » d’internet, depuis quelques années j’écoute beaucoup de musique via soundcloud (pendant mes sessions de dessin principalement), c’est une source incroyable de talents, dommage que ce réseau social soit si peu utilisé en France. Je ne vais pas tous les citer, ça prendrait tellement de temps (sorry les brooooos) mais en voici quelques-uns: Fifty Grand, Brothel, Sage Hitomi, Vittal Flex, Skypierr, Ftureable, 26carat, Goosetaf, Hanz, Avix, Janee … en fait allez voir mes reposts sur soundcloud, ce sera plus simple.

Plasma: Et comment ça se passe alors, quand tu crées un morceau ?

GRISFX: Oula ça prend beaucoup de temps mais on va essayer de décrire ça assez rapidement. En général je passe une après-midi ou une soirée à essayer de trouver une mélodie, quelque chose qui fonctionne, un ensemble de notes et d’accords qui créent une émotion, une ambiance, j’essaye de m’imaginer des séquences, un peu comme des minis scénarios, j’imagine des personnages, un moment, une action. Une fois que j’ai mon ambiance et mes accords principaux (après plus ou moins 5h de recherche) je commence la phase d’arrangement. Je construis la musique avec l’ensemble créé, je travaille sur les pleins et les vides et j’essaye de suivre le fil de l’histoire que j’ai en tête. C’est un travail de patience et d’approfondissement, où je peux passer plusieurs heures sur une même note, même percussion, ou effet de transition. Cette étape d’arrangement peut durer plus de 50h, certains morceaux se terminent plus facilement, tandis que d’autres sont toujours cryogénisés dans mon ordinateur, j’y reviens de temps en temps, une heure ou deux, et puis un jour j’aurais le fin mot de l’histoire et le morceau sera terminé.

Plasma: As-tu des contacts avec un label en ce moment ?

GRISFX: Pas pour l’instant, j’ai eu plusieurs expériences avec divers labels, qui m’ont aidé à développer ma fan base, mais je cherche toujours celui qui me conviendra le mieux.

Plasma: Qu’est-ce que l’on peut attendre de GRISFX dans les prochaines semaines ? Tu as des projets dont tu voudrais nous parler ?

GRISFX: Allumez vos bougies, nettoyez votre manoir, et préparez vos enceintes pour la sortie de « Witch Stories ». Je pense, j’en suis même sûr, que c’est actuellement mon projet musical le plus sombre. Le top serait de l’écouter un soir de pluie et d’orage. Certains morceaux sont mélancoliques, d’autres ont des touches joyeuses, mais l’ensemble est bercé par une énergie sombre et mystique. Ivy, un ami chanteur et compositeur y fait deux interventions, qui sont pour moi très importantes dans l’arrangement de l’album, elles viennent rajouter une énergie et une émotion lyrique et permettent à l’auditeur d’avoir quelques points d’accroche dans l’histoire et l’univers que j’essaye de raconter.

Plasma: Il y a des artistes avec lesquels tu aimerais collaborer ?

GRISFX: Oui, Fifty Grand, j’ai déjà réalisé un remix d’un de ses morceaux « Time will darken it », son univers musical est vraiment fantastique et m’a beaucoup inspiré pour le projet « Witch Stories ». Il y a aussi Brothel, que j’essaie de contacter depuis quelques temps, on dirait que les choses vont se faire, à suivre en 2019. Après il y a toujours Sage Hitomi et Skypierr, nos styles se fusionnent très bien, j’ai déjà plusieurs collabs à mon actif avec eux, et des projets d’album en duo.

Plasma: Comment s’est passé la réalisation de cette mixtape ?

GRISFX: Cette mixtape est folle, j’ai essayé de mélanger tout ce que j’ai pu écouter ces dernières années. J’ai des frissons à chaque track. Je penses qu’il y en a pour tous les goûts, de la trap sombre à l’indie folk, en passant par le rock alternatif. On peut quand même y retrouver en fil conducteur cette ambiance sombre et mélancolique que j’essaie de narrer dans l’album « Witch Stories ».

Plasma: On te remercie pour cette interview et cette mixtape ! On te laisse le mot de la fin.

GRISFX: *éteint la bougie, réajuste son masque, fait le signe de la victoire devant son visage* hum. Euh. Merci et à bientôt.

Plasma: Hello GRISFX ! To begin, I let you introduce yourself to our readers.

GRISFX: *light a candle, readjust his mask, make the sign of victory* Hum. Hello.

Plasma: Where did you find the idea of this stage name ?

GRISFX: *take his phone and search on Wikipedia the meaning of gray* Ah, “Neither white, nor black, nor colored, the gray is perceived above all as a lack. In Western symbolism, gray is associated with boredom, depression, sadness, melancholic characters associated with the Middle Ages with wisdom and knowledge. In Hinduism, the gray is considered as an equivalent of the silver color and corresponds to the color of the smoke of the incense, which rises towards the sky carrying with it the prayers of the humans. It is also the symbolic color associated with the fifth chakra, Vishudda.”

Plasma: Do you have any other hobbies, aside from music ?

GRISFX: More than a hobbie I’m currently trying to make it as my job, I’m a comic book author and illustrator. I started drawing seriously at the age of 15, so as not to lie it was after the discovery of the first volumes of Naruto (Masashi Kishimoto) published in France, it snapped me and that’s where I wanted to create stories. Of course afterwards I had many other inspirations (Naoki Urasawa, Taiyo Matsymoto, Gipi, Ruppert and Mulo, Dash Shaw …)

Plasma: You have a dual skill, musician and graphic designer! You even make visuals for other artists, can you find time for everything ?

GRISFX: It’s hard work if you want to know. In recent years I had put aside the comics to focus on learning music, I finally arrive at a stage where I am convinced of my musical work, recently I take back seriously the comics. Be prepared for a story of adventure / fantasy, which I am composing the Original Band.
Plasma: How would you describe your music ?

GRISFX: The dreaded question … I compose following my emotions and inspirations of the moment. When I’m asked questions I do not know what to say, I’m talking trap, future bass, witch house, I try to describe these styles in my way. I speak dreamlike, epic, dark, and happy at the same time. Big dry and fat drums, people are starting to unhook, ask me an excerpt, and even with only one of my songs I can not explain to them the “complexity” of my way to mix these styles musical.

Plasma: What inspired you to produce this type of sound ?

GRISFX: I’ll start with the first ones that inspired me and made me want to make music: Flying Lotus, Boards of Canada, Clams Casino and Sun Glitters. I couldn’t stop listening to these artists the year I started composing (2011).
Now it is the turn of the “bros” of the internet, it’s been a few years now that I listen to a lot of music on soundcloud (during my drawing sessions mainly), it is an incredible source of talent, it’s a pity that this social network is so little used in France. I will not quote them all, it would take so much time (sorry brooooos) but here are a few: Fifty Grand, Brothel, Sage Hitomi, Vittal Flex, Skypierr, Ftureable, 26carat, Goosetaf, Hanz, Avix, Janee .. in fact go check my repost on soundcloud, it will be easier.

Plasma: And how does it go when you create a track ?

GRISFX: It takes a lot of time, but I will try to describe it quite quickly. In general I spend an afternoon or evening trying to find a melody, something that works, a set of notes and chords that create an emotion, an atmosphere, I try to think about sequences, a little like mini-scripts, I imagine characters, a moment, an action. Once I have my emotion and my main chords (after more or less than 5h of research) I start the arrangement phase. I build the song with the created ensemble, I work on the full and empty and I try to follow the thread of the story that I have in mind. It’s a work of patience and deepening, where I can spend several hours on the same note, even percussion, or transition effect. This stage of arrangement can last more than 50h, some pieces end more easily, while others are still cryogenized in my computer, I come back from time to time, an hour or two, and then a day ‘ have the end of the story and the piece will be finished.

Plasma: Are you in touch with a label currently ?

GRISFX: Not currently, I had several experiences with various labels, which helped me to develop my fan base, but I’m always looking for the one that suits me best.

Plasma: What can we expect from GRISFX for the next weeks ? Any project that you’d share with us ?

GRISFX: Light your candles, clean your mansion, and prepare your speakers for the release of “Witch Stories”. It’s currently my darkest musical project. Ideally you should listen to it one night of rain and thunderstorms. Some pieces are melancholy, others have joyous touches, but the whole thing is lulled by a dark and mystical energy. Ivy, a friend singer and composer makes two interventions, which for me are very important in the arrangement of the album, they come to add an energy and a lyrical emotion and allows the listener to have some points of attachment in the story and the universe I’m trying to tell.

Plasma: Is there any artist that you would like to collaborate with ?

GRISFX: Yes, Fifty Grand, I already made a remix of one of his tracks “Time will darken it”, his musical world is really fantastic and inspired me a lot for the project “Witch Stories”. There is also Brothel, that I try to contact for some time, it looks like things will be done, to follow in 2019. And there is also Sage Hitomi and Skypierr, our styles merge very well, I have already several collaborators to my credit with them, and album projects in duo.

Plasma: How was the creation of this mixtape ?

GRISFX: This mixtape is crazy, I tried to mix everything I’ve been listening to in recent years. I have chills at every track. I think there is something for everyone, from dark trap to indie folk, to alternative rock. We can still find this dark and melancholy atmosphere that I try to narrate in the album “Witch Stories”.
Plasma: Thank you for the interview & this mixtape ! We leave you the last word.

GRISFX: *light off the candle, readjust his mask, make the sign of victory* Hum. Thank you and see you soon.