CONTACT:
bonjour@plasma-mag.fr

La Consultation #1 –
Robert Robert

Si vous nous suiviez à l’époque de La Crèmerie, le concept de Velouté Sonore doit vous parler ! Il est de retour sur Plasma mais avec un nom différent.
La Consultation, c’est quoi ? Une mixtape et une interview d’un artiste différent tous les mois ! Pour la première édition, qui représente symboliquement notre premier mois d’existence, nous sommes heureux d’accueillir l’artiste montréalais Robert Robert !

Nous vous présentions son EP “How To Save Water” il y a peu, vous pouvez maintenant en apprendre davantage sur lui, tout en profitant d’une belle mixtape qui va vous faire transpirer en soirée !

For international readers, there is an english version of the interview, just after the french one !

Plasma: Bonjour Robert Robert ! Pour commencer, je te laisse te présenter à nos lecteurs.

Robert Robert: SALUT LECTEUR.

Plasma: D’où te viens l’idée de ce nom de scène ?

Robert Robert: Je ne saurais savoir.

Plasma: En dehors de la musique, tu as des hobbies particuliers ?

Robert Robert: Manger et dormir.

Plasma: Quelles musiques écoutais-tu à ton plus jeune âge ? Tu les écoutes encore aujourd’hui ?

Robert Robert: J’ai toujours écouté que du Jordy, je n’écoute rien qui ne s’en rapproche pas.

Plasma: Peux-tu nous donner tes trois titres favoris en ce moment ? Et l’album qui te suivra toute ta vie.

Robert Robert: My Favorite Thing de John Coltrane, Favorite de Summer Salt, Favorite de Leon Thomas et The Follower de The Field.

Plasma: Revenons à tes productions. Comment nous décrirais-tu ta musique ?

Robert Robert: Electronic Neo-Folk, je pense.

Plasma: Quelles ont été tes inspirations pour produire ce type de son ?

Robert Robert: Des chansons délicieuses de folk, pop et indie ainsi que du techno et du techno.

Plasma: Et comment ça se passe alors, quand tu crées un morceau ?

Robert Robert: Je passe beaucoup de temps devant mon ordinateur à chanter dans le micro intégré.

Plasma: Sur ton dernier EP tu as décidé de chanter sur tous les morceaux ? Tu voulais créer une ambiance plus intimiste ?

Robert Robert: J’avais envie de tout faire sur la chanson de A à Z pour voir si j’étais capable de faire exactement ce que je voulais entendre et j’avais vraiment envie d’utiliser plus de crayons puisque je suis fan de crayons.

Plasma: Comment s’est passée la réalisation de celui-ci ?

Robert Robert: J’ai écrit et composé mes chansons sur des amis, j’ai pas mal tout fait le reste avec des amis aussi. J’ai pu participer à la réalisation des vidéos, des covers, des photos, c’était très plaisant. J’ai travaillé avec Ouri (artiste montréalaise) pour les finishing touch.

Plasma: Qu’est-ce que l’on peut attendre de Robert Robert dans les prochaines semaines ? Tu as des projets dont tu voudrais nous parler ?

Robert Robert: Je fais mon lancement le 23 novembre à Montréal avec des amigos et sinon je ferai parti de la tournée Nowadays Records en décembre ! Pis sinon plein de beaux visuels s’en vienne aussi j’ai hâte.

Plasma: Il y a des artistes avec lesquels tu aimerais collaborer ?

Robert Robert: Céline pis Pharrel mais mélangé.

Plasma: On te remercie pour cette interview & cette mixtape ! On te laisse le mot de la fin.

Robert Robert: Googler “spaghetti bird”.

Here is the beginning of the international version of the interview, enjoy !

Plasma: Hey Robert Robert ! To begin, I let you introduce yourself to our readers.

Robert Robert: HI READER.

Plasma: Where did you find the idea of this stage name ?

Robert Robert: I can’t know.

Plasma: Do you have any other hobbies, aside from music ?

Robert Robert: Eat and sleep.

Plasma: What music did you listen to when you were young ? Do you still listen to them today ?

Robert Robert: I’ve always listenning to Jordy, I don’t listen to anything that doesn’t sound like him.

Plasma: Can you tell us what’s your three favorites songs at the moment ? And the name of the album that will follow you all your life.

Robert Robert: My Favorite Thing by John Coltrane, Favorite by Summer Salt, Favorite by Leon Thomas and The Follower by The Field.

Plasma: How would you describe your music ?

Robert Robert: Electronic Neo-Folk, I guess.

Plasma: What inspired you to produce this type of sound ?

Robert Robert: Delicious folk songs, pop and indie as well as techno and techno.

Plasma: And how does it go when you create a track ?

Robert Robert: I spend a lot of time in front of my computer singing in the built-in microphone.

Plasma: On your last EP you decided to sing on all tracks ? You wanted to create a more intimate atmosphere ?

Robert Robert: I wanted to do everything on the song from A to Z to see if I was able to do exactly what I wanted to hear and I really wanted to use more pencils since I’m a fan of pencils.

Plasma: How was the creation of this EP ?

Robert Robert: I wrote and composed my songs on friends, I did pretty much everything else with friends too. I was able to participate in the realization of videos, covers, photos, it was very pleasant. I worked with Ouri (Montreal artist) for finishing touch.

Plasma: What can we expect from Robert Robert for the next weeks ? Any project that you’d share with us ?

Robert Robert: I’m doing my launch on November 23 in Montreal with amigos and otherwise I would be part of the Nowadays Records tour in December ! A lot beautiful visuals to come also I can’t wait.

Plasma: Is there any artist you would collaborate with ?

Robert Robert: Céline Dion and Pharrel but mixed.

Plasma: Thank you for the interview & this mixtape ! We leave you the last word.

Robert Robert: Google « spaghetti bird ».